Sénégal : Sonatel enregistre un bénéfice net de 201 millions de dollars au 1er semestre, en hausse de 6,6 % sur un an.
L'Algérie réalise un excédent commercial de 3,89 milliards de dollars au 1er semestre, en baisse de 24% sur un an.

Africa CEO Forum : "Vous les hommes d'affaires, vous êtes trop timides"

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Pour Mo Ibrahim, les hommes d'affaires africains doivent faire plus pour faire passer leurs idées auprès des gouvernements. © AFPSous le titre "Quelle croissance pour l’Afrique dans une économie mondiale en crise", les experts invités dans le cadre du Africa CEO Forum ont exploré l’impact de la crise, tout particulièrement en Europe, sur la croissance africaine... et tenté d'apporter des solutions.

L’économie mondiale reste fragile et le contexte très volatile. Pour Michael Lalor, associé du cabinet de conseil Ernst & Young en charge de la cellule de recherche dédiée à l’Afrique, « l’Europe, tout particulièrement importante pour l’Afrique, est malade. Le problème de la dette reste préoccupant et les gouvernements ont beaucoup moins de marge de manœuvre fiscale qu’en 2009. Si bien que, en cas de nouveau choc, ils ne pourront pas intervenir aussi largement. »

Résilience

Le secteur du BTP sera le plus grand pourvoyeur de main d'oeuvre, mais à condition qu'elle ne soit pas chinoise.
Paul Collier, Oxford University

Michael Lalor note cependant que les marchés émergents s’en sortent mieux avec deux régions qui ressortent tout particulièrement : l’Asie bien sûr, mais aussi l’Afrique. Du point de vue de Ernst & Young, malgré l’impact inévitable de la situation économique en dehors du continent, les perspectives restent excellentes. La durabilité de cette croissance est remarquable en ceci qu’elle concerne toutes les économies d’Afrique, qu’elles soient riches en matières premières, enclavées, très peuplées ou pas. D’après le cabinet, le commerce intra africain, dont on accuse la faiblesse, a lui aussi augmenté sur les dernières années et pourrait commencer à constituer un amortisseur en cas de choc exogène. Il note enfin que les investissements intra africains ont augmenté de 42% depuis 2007.

Lire aussi :

Africa CEO Forum : le capitalisme africain monte en gamme
L'Africa CEO Forum s'ouvre à Genève

Pour Lionel Zinsou, la résilience de l’Afrique est exceptionnelle, alors même qu’elle est de plus en plus intégrée au commerce mondial : « La croissance africaine est fondamentalement endogène. Le solde du commerce extérieur montre que les échanges ne sont pas la base de cette croissance. »

Apport chinois

Selon Paul Collier, directeur du Centre d'études des économies africaines à l'université d'Oxford, les industries chinoises délocalisées en Afrique pourraient devenir d'importants employeurs sur le continent à condition de savoir les attirer via des ports adossés à des zones économiques dotées de conditions avantageuses. Une offensive de l'empire du milieu qui doit être cependant maîtrisée. « Le secteur du BTP sera le plus grand pourvoyeur de main d'oeuvre, mais à condition qu'elle ne soit pas chinoise, insiste l'économiste. Et d'ajouter : aujourd'hui, la plupart des habitants vivent dans des bidonvilles, mais ce n’est pas une fatalité. Cela représente à la fois une immense perte de productivité et une opportunité d’investissement gigantesque. »

Vous les hommes d'affaires, vous êtes trop timides : vous avez peur de parler aux gouvernements !
Mo Ibrahim

Macroéconomie

Mo Ibrahim (fondateur d'un des premiers groupes de téléphonie en Afrique, Celtel) a quant à lui lancé un appel aux hommes d’affaires africains : « Nous avons besoin d’actions courageuses de la part des gouvernements africains. Toutes les organisations panafricaines sont en place, mais on est bien en deçà des attentes ! Mais l’Afrique n’a pas de futur sans cette intégration. Nous avons besoin du libre mouvement du capital, des populations et des biens à travers l’Afrique. Vous les hommes d'affaires, vous êtes trop timides : vous avez peur de parler aux gouvernements ! ».

 

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Nos offres

Top 500
nosOffresTop500

Découvrez le classement exclusif des 500 premières entreprises africaines.

Découvrir le Hors-série

Top 200
nosOffresTop200

Découvrez le classement exclusif des 200 premières banques africaines.

Découvrir le Hors-série

L'État de l'Afrique
nosOffresEaf

Toutes les clés pour comprendre les (r)évolutions africaines.

Découvrir le Hors-série

  1. LogoSIFIJA
  2. LogoJA_off
  3. LogoTAR_off
  4. LogoRVI_off
  5. LogoJAG_off
  6. LogoBoutique_off
© Jeune Afrique Économie 2012 - Mentions légales | Charte d'utilisation des espaces de dialogue | Contact | Tags