Hévéa : SIPH a réalisé un chiffre d’affaires caoutchouc de 326,2 M€ contre 358,5 M€ l’an dernier, en baisse de 9%.

RD Congo : la Gécamines veut construire une usine de cuivre de 200 000 tonnes

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Dans les années 80, la Gécamines était l'un des plus grands producteurs de cuivre en Afrique, avec un pic de production annuelle à environ 500 000 tonnes. © Gwenn Dubourthoumieu/The Carter CenterLa Gécamines, ancien fleuron du cuivre en RD Congo, envisage de construire une usine d’un coût de 1,5 milliard de dollars destiné à traiter la production de deux mines de cuivre estimée à 5 millions de tonnes de minerai.

Le deuxième volet de la stratégie de développement de la Gécamines vient de commencer. En effet, alors qu’elle vient de conclure le rachat de l'intégralité des parts de Copperbelt Minerals dans deux concessions de cuivre au Katanga et de 60% de la Compagnie minière du Sud-Katanga, la société minière nationale a annoncé son intention de construire une usine métallurgique d’une capacité annuelle de 200 000 tonnes, pour un coût de 1,5 milliard de dollars.

Côté financement, le président du conseil d'administration de la société Albert Yuma, cité par Reuters, a déclaré que la Gécamines « lèverait l’argent nécessaire » sans donner plus de précisions. Il a ajouté que l'usine devait entrer en service en 2015, avec une capacité réduite de 100 000 tonnes dans un premier temps. La production actuelle de la société est de 20 000 tonnes.

Lire aussi :

La Gécamines s'arroge 60% de CMSK
RD Congo : la Gécamines s'adjuge 4,6 millions de tonnes de cuivre

Plan de relance

Au temps de sa gloire, la Gécamines était l'un des plus grands producteurs de cuivre en Afrique, avec un pic de production annuelle à environ 500 000 tonnes dans les années 80. Depuis, sa production a diminué de façon ininterrompue pendant deux décennies alors que ses dettes sont montées à quelque 1,5 milliard d'euros. Depuis 2011, un plan de relance d’un coût de 930 millions de dollars a été adopté.

Le manque de transparence de certaines opérations réalisées par la Gécamines, détenue par l'État congolais, sont à l'origine de la crise ouverte entre la RD Congo et le Fonds monétaire international (FMI).

(Avec Reuters)

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Nos offres

Top 500
nosOffresTop500

Découvrez le classement exclusif des 500 premières entreprises africaines.

Découvrir le Hors-série

Top 200
nosOffresTop200

Découvrez le classement exclusif des 200 premières banques africaines.

Découvrir le Hors-série

L'État de l'Afrique
nosOffresEaf

Toutes les clés pour comprendre les (r)évolutions africaines.

Découvrir le Hors-série

  1. LogoSIFIJA
  2. LogoJA_off
  3. LogoTAR_off
  4. LogoRVI_off
  5. LogoJAG_off
  6. LogoBoutique_off
© Jeune Afrique Économie 2012 - Mentions légales | Charte d'utilisation des espaces de dialogue | Contact | Tags