Sénégal : Sonatel enregistre un bénéfice net de 201 millions de dollars au 1er semestre, en hausse de 6,6 % sur un an.
L'Algérie réalise un excédent commercial de 3,89 milliards de dollars au 1er semestre, en baisse de 24% sur un an.

Port d'Abidjan : on connaît les vainqueurs de l'appel d'offres

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Le financement du TC2 est estimé à plus de 500 millions d'euros. © Olivier/JAExclusif. Bolloré/Bouygues/Maersk d'un côté, CMA-CGM/Necotrans/Movis de l'autre restent en lice pour l'octroi de la construction, de la concession et de l'exploitation du second terminal à conteneurs (TC2) du port d'Abidjan.

Après le dépôt des dossiers des offres commerciales et techniques en novembre dernier, le gouvernement ivoirien a retenu deux des trois consortiums pour la construction, la concession et l'exploitation du second terminal à conteneurs (TC2) du port d'Abidjan. Il s’agit de l'ivoirien Movis, associé au deux français CMA CGM et Necotrans ainsi qu’au philippin ICTSI, et du groupement composé des français Bolloré et Bouygues, appuyés par le danois Maersk. L'italo-suisse Mediterranean Shipping Company (MSC), qui postulait seul, n'a pas été retenu, mais pourrait se concentrer sur le développement du terminal du port de San Pedro dont il a la concession et la gestion. PSA Singapore et le marocain Marsa n'ont pas non plus été retenus.

Offre financière

Lire aussi :

Port d'Abidjan : les noms des quatre présélectionnés sont connus
Le port d'Abidjan veut reprendre sa place

Les deux consortiums sélectionnés déposeront leur offre financière à partir du 14 janvier. « Au plus tard le 31 janvier, nous connaîtrons le nom du vainqueur qui aura la charge de mettre en oeuvre, la conception, le financement, la construction, l’aménagement, l’équipement et l’exploitation du nouveau terminal », confie une source proche du dossier. Cependant, les autorités souhaiteraient inciter les deux concurrents à monter une société unique pour gérer le TC2 comme le font déjà Bolloré et Maersk à Abidjan Port Terminals.

Doté d’une capacité de traitement de 1,5 million d'équivalents vingt pieds (EVP, environ 38,5 m3), le TC2 permettra d'augmenter la capacité du trafic du port autonome d'Abidjan. Selon les informations rendues publiques par la direction du port d'Abidjan en juin 2012, le financement du projet est estimé à plus de 500 millions d'euros, une somme qu’un opérateur seul ne peut supporter.

Increase font sizeDecrease font siz | Email | Print

Nos offres

Top 500
nosOffresTop500

Découvrez le classement exclusif des 500 premières entreprises africaines.

Découvrir le Hors-série

Top 200
nosOffresTop200

Découvrez le classement exclusif des 200 premières banques africaines.

Découvrir le Hors-série

L'État de l'Afrique
nosOffresEaf

Toutes les clés pour comprendre les (r)évolutions africaines.

Découvrir le Hors-série

  1. LogoSIFIJA
  2. LogoJA_off
  3. LogoTAR_off
  4. LogoRVI_off
  5. LogoJAG_off
  6. LogoBoutique_off
© Jeune Afrique Économie 2012 - Mentions légales | Charte d'utilisation des espaces de dialogue | Contact | Tags